On ne bricole pas un rituel

Formation en Ecorituels®

Des rituels, comme à la cuisine ! En cuisine, certain.es d’entre vous suivent de près des recettes, les appliquent à la lettre et réussissent brillamment ou … ratent malgré tout, car nous ne sommes pas à l’abri d’un four trop chaud ou du passage incongru d’utilisation entre une plaque électrique et celle à gaz dont nous avions l’habitude. D’autres,  sortent de leurs armoires leurs restes de la semaine et créent des mets délicieux qu’ils/elles ne sauront jamais refaire. La grande cuisine de la vie se mijote avec nos destinées comme ingrédients: ce que nous savons en éplucher, en trier, en savourer… Alors ? Les rituels qui accompagnent et soutiennent ce long fil rouge : recettes ou spontanéité ? Et si c’était les deux? Un créatif mélange issu d’un subtil équilibre.

Métaphore de la recette de cuisine

Les rituels ont de tout temps existé, dès que l’être humain a eu connaissance et besoin de se définir dans le temps. Seule espèce possédant la conscience de sa temporalité, de sa finitude, nous avons eu besoin de marquer ce temps par des repères. Des repères qui furent le ciel (la lune, le soleil, les étoiles) et la terre (cycle de la nature, croissance, maturation, décroissance et repli – les saisons et leur alternance).

Les rituels se sont calqués sur ces étapes de vie, comme elles étaient observées dans la nature. Ainsi en est-il des rites de passages ; de la croissance vers la maturation, de la maturation à la décroissance, de la décroissance au repli (vie-mort), du repli à la renaissance, selon les différentes croyances et traditions.

Ces marquages rituéliques sont individuels et communautaire : se retrouver entre clans, tribus, nations à certains moments de l’année pour honorer, célébrer la cohésion sociale et les bienfaits de la nature ou demander de meilleures récoltes, voire le soutien pour une  nouvelle étape : exil, conflits…

Les rituels traditionnels sont parvenus à notre connaissance parce qu’ils sont encore vécus tels quels (la fameuse recette de cuisine). Ils sont immuables. Ils ont « force de loi » et doivent être suivis à la règle.

Si certains ont subi des modifications, c’est à travers les âges, à cause de déplacements géographiques et de l’impact colonialiste. Mais aussi par des changements apportés par les responsables de ces lois – souvent par lignées – en y apportant quelques ingrédients en plus ou en moins dans la recette : un peu plus corsé ou édulcoré. La structure basique de ces rituels est universellement connue,  repérable et fait partie du contenu des formations actuelles dont celles de praticien.ne en Ecorituels®. [1]

Métaphore de la créativité culinaire

Dans le cadre de la mise en place d’un rituel, nous pourrions entendre : « Je sens et je fais ce qui me vient dans l’instant «  ou « Je suis mon intuition ». La présence à soi, la disponibilité à l’autre, font partie prenante de la réussite d’un rituel, auxquels s’ajoutent l’observation attentive et subtile de la nature environnante pour de Ecorituels®. Nulle préparation, aussi bien ficelée soit-elle, ne peut faire l’impasse de ce qui se vit dans CE moment précis.

Nous avons appris depuis des décennies, à travers l’apologie de l’individualisme, que nous sommes des êtres uniques et même différenciés de notre groupe d’appartenance sociale. Nous tentons, parfois désespérément, de nous démarquer. C’est l’une des raisons, mais pas la seule, qui font que les églises sont désertées et que les dogmes sont questionnés de par leur trop grande rigidité.

La créativité est perçue comme le socle de notre liberté individuelle et cet esprit humaniste est absolument à chérir. Revenons à notre métaphore: si les poireaux d’une tarte sont accompagnés par de la fêta, du fromage de chèvre, des œufs, de la crème de lait ou un mélange de laits végétaux, sur la table nous découvrirons toujours une tarte aux poireaux que nous avions commandé.

Comme le menu annoncé, le rituel se commande et est attendu ! Trop de liberté laissée à l’accompagnant, peut fausser l’intention ou la demande, voire faire passer le professionnel devant le sujet accompagné. L’ego peut s’en mêler et c’est à qui de proposer la meilleure recette de rituels !

L’équilibre


L’équilibre se dessine dans un alignement éthique et responsable de l’officiant. Celui-ci ou celle-ci a la responsabilité de l’objectif du rituel ; il en est le garant. Si, au cours de celui-ci, la personne accompagnée vogue vers de nouvelles prises de conscience,  si elle se laisse entraînée par le vécu numineux[1] du rituel, le/la garant.e sait différencier ce qui est résistance ou ouverture, ce qui est propice à l’engagement pris ou une déviation par trop contraire à l’objectif choisi. Il/elle accompagnera le processus sans s’imposer: par son expérience, il en connait les aboutissants tout en laissant chacun.e vivre son rituel de manière unique.  

L’équilibre est un engagement éthique qui peut être – comme dans la formation en Ecorituels® – une charte proposée en cours de la formation. Cette charte fait référence à la posture de l’accompagnant.e et aux valeurs communes des futur.es  praticien.nes. Là encore, si le canevas de la charte est proposé, les étudiant.es la reformulent eux-mêmes, afin d’en garder une saveur unique, propre à chaque volée de formation.

Enfin, dans ce contexte contemporain axé sur l’individu, chaque rituel est personnalisé, tenant compte des souhaits, des besoins, des réticences, des croyances de chacun.e. Respecté.e dans son unicité, co-créateur et co-créatrice des passages qu’il/elle se souhaite pour traverser ses épreuves de vie, chaque individu peut honorer et célébrer ce qui donne sens et valeurs à son existence.  

Quoi de plus puissant que le sens offert à notre destinée ?! 

De fait,  nous ne jouons pas à créer des rituels. Nous avons passé l’âge des dînettes pour « faire semblant ». Nous avons compris l’importance de marquer, de tatouer d’expériences intenses notre ligne de vie.

Puisse chacun et chacune, puiser de nouvelles forces dans les rituels que vous vous offrirez à vivre !

J’ai créé et fondé la formation de praticien.ne en Ecorituels® qui est proposée chaque année, sous forme de trois week-ends annuels ou d’une semaine résidentielle, en Suisse, en France et en Belgique. www.ecorituels.com


[1] https://fr.wikipedia.org/wiki/Numineux

[1] www.ecorituels.com  Formation proposée en Suisse, en France et en Belgique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *